Table des matières

Compléments alimentaires pour la fertilité, quel intérêt ?

Lorsque l’on décide d’avoir un enfant, la volonté et la réalité ne vont pas toujours de pair et il arrive souvent que l’on ne puisse pas concevoir un enfant aussi rapidement qu’on le souhaiterait.

Les facteurs susceptibles d’empêcher la conception sont nombreux et parfois n’ont rien à voir avec l’âge de la mère ou avec de réels problèmes d’infertilité masculine ou féminine.

En effet, il peut s’agir d’anomalies mineures, voire d’une difficulté inexpliquée à tomber enceinte.

Cependant, la question que se posent de nombreux couples est de savoir s’ils peuvent faire quelque chose pour stimuler leur fertilité.

Évidemment, la règle d’or est de maintenir de bonnes habitudes, qui participent entre autres à la motilité et la vitalité des spermatozoïdes : avoir un mode de vie sain, bien manger, faire de l’exercice, ne pas fumer et éliminer les causes de stress.

En plus de ces bonnes pratiques, existe-t-il des compléments alimentaires pour accroître la fertilité et faciliter la conception ?

Vous trouverez toutes les réponses dans cet article.

Le rôle des compléments alimentaires dans la fertilité

Les compléments alimentaires pour la fertilité sont destinés à améliorer la santé et à favoriser le bon fonctionnement de l’organisme.

Ils constituent une aide naturelle précieuse pour augmenter les chances de conception, tant pour les hommes que pour les femmes.

Il s’agit de nutriments, c’est-à-dire de substances que l’on trouve couramment dans les aliments et dont la plupart d’entre nous souffre de carences.

Par rapport à la période de conception, il est plus facile de trouver sur le marché des compléments alimentaires consacrés à la grossesse ou à la phase après l’accouchement.

Pourtant, il existe plusieurs nutriments capables d’exercer potentiellement une influence sur la fertilité, et par conséquent certaines carences qui peuvent entraver la conception.

La prise de cet ensemble de nutriments peut donc s’avérer très utile pour maximiser les possibilités d’avoir un enfant.

Cela est confirmé par une étude menée sur 18 555 femmes, selon laquelle « l’utilisation régulière de suppléments de multivitamines peut réduire le risque d’infertilité ovulatoire ».

Mais quelles sont les raisons des carences nutritionnelles dans une époque d’abondance alimentaire ?

Pourquoi sommes-nous carencés en micro-nutriments ?

Cela peut paraître surprenant, mais la plupart des gens souffrent aujourd’hui de malnutrition.

Cela ne signifie pas que nous ne mangeons pas assez, bien au contraire.

Cela signifie que nous nous trouvons en dessous de la nutrition minimale en termes de micronutriments : vitamines, minéraux et acides aminés.

Les raisons sont à chercher dans les traitements auxquels les aliments sont soumis, le raffinage excessif de certains ingrédients, l’utilisation de divers additifs.

Une autre raison tient aux aliments eux-mêmes, qui, du fait de l’agriculture et de l’élevage intensifs, sont très pauvres en nutriments par rapport au siècle dernier.

13 compléments alimentaires qui améliorent la fertilité masculine et féminine

Bien qu’ils ne garantissent pas une grossesse avec certitude, les compléments alimentaires pour la fertilité s’avèrent utiles afin de compenser les carences qui pourraient empêcher la conception naturelle.

En effet, ils fournissent des substances actives en mesure de :

 

  • Augmenter le bien-être de l’appareil reproducteur de la femme
  • Agir sur l’ovulation
  • Augmenter la probabilité de conception
  • Contrecarrer le stress oxydatif chez les hommes, qui peut endommager la fonction du sperme

 

Voici une liste des nutriments capables d’augmenter les chances de grossesse, en exerçant un impact positif sur la santé et la fertilité.

1. Le complexe de vitamines du groupe b

Les vitamines du groupe B jouent un rôle particulièrement important pour la fertilité.

Les vitamines B9 et B12 assurent une ovulation régulière et le développement de l’endomètre, indispensable au maintien de la grossesse et à la réussite d’un parcours de PMA après un transfert d’embryon.

La vitamine B12 est cruciale également pour la synthèse de l’ADN et de l’ARN, tandis qu’une carence en vitamine B1 peut entraîner une défaillance de l’ovulation et la vitamine B2 est associée à l’infertilité.

La vitamine B9, ou acide folique, joue un rôle fondamental pendant la grossesse, puisqu’elle favorise le développement de l’embryon et la synthèse des protéines.

Pour plus de détails sur l’importance des folates pour la fertilité, consultez notre article Mutations du gène MTHFR, fertilité et grossesse.

Quant à la vitamine B6, elle est essentielle à la synthèse et à la régulation des hormones.

Saviez-vous qu’environ 40 % des femmes utilisant des contraceptifs oraux souffrent d’une insuffisance de vitamine B6 ?

Elle est souvent prescrite pour normaliser le cycle menstruel, en régulant la synthèse de la progestérone et en réduisant le taux de prolactine, et donc le risque de fausse couche.

L’inositol, ou vitamine B7, semble être particulièrement utile pour les personnes souffrant du syndrome des ovaires micropolicystiques.

En effet, une étude récente a montré que l’inositol est capable d’améliorer la qualité des ovocytes, régularisant ainsi rapidement le cycle menstruel.

En dernier lieu, les compléments à base de vitamines du groupe B aident à lutter contre la fatigue et le stress chez les hommes comme chez les femmes.

Nous savons tous, et de nombreuses études le confirment, que le stress a un effet négatif sur la fertilité et altère le cycle menstruel, favorisant la multiplication des cycles anovulatoires.

C’est pourquoi une supplémentation en vitamines du groupe B pendant la période précédant la conception s’avère très profitable pour les couples qui recherchent une grossesse.

2. Le magnésium

Le magnésium est un minéral essentiel pour notre organisme, car il participe à plus de 300 processus métaboliques.

Outre à ses propriétés anti-stress, le magnésium est essentiel lorsqu’on essaie d’avoir un bébé, puisqu’une carence est associée à un risque d’infertilité et de fausse couche.

3. La vitamine D

Plusieurs études menées sur des femmes infertiles ayant eu recours à la PMA ont montré que les femmes avec un taux de vitamine D normal ont plus de chances de tomber enceintes.

Ces résultats sont dus à l’action positive exercée par cette vitamine sur l’endomètre, à travers une réduction des molécules inflammatoires et une aide à l’implantation de l’embryon.

La vitamine D est également importante pour la fertilité masculine : il semble qu’une carence puisse affecter le nombre, la forme et la motilité des spermatozoïdes.

4. La vitamine C

Il s’agit d’un micronutriment essentiel qui, en plus d’avoir un effet antioxydant considérable et de soutenir l’efficacité du système immunitaire, protégerait les ovules et les spermatozoïdes du stress oxydatif, garantissant leur intégrité.

5. La vitamine E

La vitamine E aide à régulariser le cycle menstruel et à favoriser l’ovulation, tout en augmentant la production de sperme chez les hommes.

Une prise régulière de vitamine E, couplée à de la vitamine C, agit comme un antioxydant et améliore les fonctions de l’organisme.

6. La L-arginine et l’ornithine

L’apport combiné de ces deux acides aminés est utile pour promouvoir une fertilité normale chez l’homme comme la femme.

Également utilisée comme substitut naturel du Viagra, la L-arginine est essentielle à la formation des spermatozoïdes.

Chez les femmes, la L-arginine augmente la libido et la production de glaire cervicale, qui est essentielle pour promouvoir la montée des spermatozoïdes.

Mais attention : il est préférable d’éviter de la prendre pendant la grossesse.

7. La L-carnitine

Cet acide aminé a pour mission de transférer les acides gras à l’intérieur des spermatozoïdes, leur fournissant ainsi la bonne quantité d’énergie pour atteindre l’ovule.

Certaines études montrent que les sujets souffrant d’asthénospermie, c’est-à-dire une motilité réduite des spermatozoïdes, peuvent bénéficier de la prise de L-Carnitine.

8. La cystéine et le glutathion

Les spermatozoïdes sont entourés d’une membrane composée d’acides gras polyinsaturés.

Particulièrement sensibles au stress oxydatif induit par la peroxydation des lipides, ils sont facilement endommagés par un excès de radicaux libres.

Le glutathion et la cystéine agissent précisément dans ce sens, en réduisant le stress oxydatif grâce à leur effet antioxydant et, par conséquent, en protégeant l’intégrité des spermatozoïdes.

9. La maca

Si les Incas le considéraient comme un don des dieux pour son action aphrodisiaque, la médecine moderne a hissé la maca au rang de remède naturel puissant et efficace.

De nombreuses études ont confirmé ses effets sur la fertilité et la virilité, par exemple celle menée par le professeur Giovanni Menaldo.

Ce dernier est un gynécologue italien qui a aidé pas moins de 150 couples présentant différents types de problèmes d’infertilité.

Le professeur a déclaré : « Il a été démontré que l’extrait de maca, sous forme de capsule, renforce les spermatozoïdes faibles du futur père, en augmentant considérablement le pouvoir fécondant.

Cette plante péruvienne peut donc améliorer la fertilité des hommes, en agissant sur la maturation des spermatozoïdes, en augmentant leur nombre et en améliorant leur motilité, c’est-à-dire leur capacité à atteindre l’ovule pour être fécondé ».

La maca peut également s’avérer utile pour l’organisme de la future maman, car elle stimule les follicules pour créer des ovocytes matures.

10. Le Tribulus Terrestris

Connu depuis l’antiquité comme un aphrodisiaque naturel, le Tribulus Terrestris peut favoriser la fertilité masculine.

Il a été démontré qu’un ingrédient actif de cette plante augmente la production de spermatozoïdes, leur temps de survie, le taux de testostérone et agit également positivement sur la libido.

11. Le ginseng rouge coréen

Dans une étude publiée dans Pubmed concernant les paramètres séminaux chez les patients infertiles, le ginseng rouge coréen a prouvé son efficacité après 12 semaines de traitement chez 80 hommes infertiles avec varicocèle.

À la fin de l’étude, les hommes qui n’ont pas subi de varicocélectomie et qui ont été traités avec un placebo n’ont pas connu d’amélioration, tandis que les trois autres groupes (y compris celui qui a été traité avec l’extrait végétal, mais qui n’a pas subi d’intervention chirurgicale) ont montré une amélioration de la concentration, de la motilité, de la viabilité et de la morphologie des spermatozoïdes.

12. L’huile d'onagre

L’huile d’onagre est capable de contribuer à la fertilité féminine, en améliorant la qualité de la glaire cervicale, ce qui facilite la fécondation, et en régularisant le cycle et donc l’ovulation.

13. Le camu camu

Terminons ce tour d’horizon avec le camu camu, fruit riche en vitamine C, en fer, en phosphore et en niacine, dont les études suggèrent qu’il peut aider à soutenir les cycles de fécondation avec une réponse ovulatoire réduite.

Formations compléments alimentaires pour booster la fertilité

En tant que naturopathe spécialisée en fertilité, je vous propose mon accompagnement en ligne et en présentiel, dans mon cabinet à Strasbourg et dans mon cabinet à Mulhouse

Afin de vous accompagner de manière encore plus complète, j’ai également créé des formations accessibles, notamment les mini-programmes Fiches pratiques « Compléments alimentaires pour la fertilité ».

De quoi s’agit-il ?  

J’ai sélectionné pour vous les meilleurs compléments alimentaires en mesure d’améliorer la fertilité, basés sur différents principes actifs.

À qui s’adressent ces mini-formations ?

Je les ai conçues pour tous les couples qui souhaitent avoir un enfant et qui veulent disposer d’un éventail de ressources afin d’équilibrer leurs hormones, à prévenir l’infertilité, à améliorer la santé et la mobilité des spermatozoïdes et à préparer une grossesse réussie.

Dans chaque fiche pratique, consacrée à une thématique précise (endométriose, qualité ovocytaire et femme 40 +, SOPK, préparation FIV, fertilité inexpliquée, fertilité homme), vous trouverez une liste des principaux compléments que je vous recommande vivement pour améliorer votre fertilité et plus généralement votre santé reproductive et hormonale.

Cela, afin de maximiser vos chances de grossesse et vivre la phase de préconception avec conscience, en améliorant votre mode de vie.

 

Aujourd’hui encore, trop de couples vivent la recherche d’une grossesse avec de nombreuses difficultés, sans savoir combien il est important d’améliorer leur santé avant même que la conception ait eu lieu.

Grâce à mes formations sur les compléments alimentaires fertilité, vous apprendrez quels sont les nutriments essentiels auxquels prêter une attention particulière pour vous accompagner sur ce parcours riche en émotions.

Voir les formations en ligne de Solutions Fertilité sur les compléments alimentaires fertilité