L’infertilité, d’un point de vue général, est définie comme l’absence de grossesse après un an de rapports sexuels réguliers non protégés.

Selon les statistiques, chez 45% des couples qui rencontrent des difficultés à avoir des enfants, l’origine de l’infertilité est imputable à l’homme.

Contrairement à la femme, qui naît avec des ovules qu’elle gardera toute sa vie sans en produire de nouveaux, l’homme doit constamment produire de nouveaux spermatozoïdes, à un rythme d’environ 100 millions par jour, si en bonne santé.

Pour arriver à maturité, chaque spermatozoïde prend approximativement 42 à 76 jours à une température inférieure de 2 degrés à celle du reste du corps.

Une seule éjaculation peut contenir jusqu’à 150 millions de spermatozoïdes, mais seuls 15 % d’entre eux en moyenne seront capables de pénétrer dans un ovule.

Alors, comment améliorer la qualité du sperme ?

Tel est le sujet de cet article : 10 conseils pour améliorer son spermogramme et augmenter les chances de grossesse pour un couple.

Plan de l'article

Forme et mobilité des spermatozoïdes

En plus de leur nombre, la mobilité et la morphologie des spermatozoïdes sont également des facteurs clés pour la fertilité.

En effet, ces derniers doivent nager droit et rapidement, et être dotés de la bonne forme afin d’atteindre et de pénétrer l’ovule.

Entre le moment de l’éjaculation et celui où l’ovule est fécondé, le sperme doit d’abord traverser la glaire cervicale et le col de l’utérus, pour remonter ensuite dans les trompes de Fallope.

Les spermatozoïdes les plus rapides mettrons environ 45 minutes et les plus lents environ 12 heures pour atteindre l’ovule.

La plupart des spermatozoïdes, cependant, n’y parviendront pas : ils manqueront d’énergie, iront dans la mauvaise direction ou tourneront en rond.

Les autres spermatozoïdes seront tués par les anticorps naturels ou endommagés par les fluides cervicaux.

Voyons quelles sont les principales anomalies du liquide séminal.

Les anomalies spermatiques les plus fréquentes

  • L’oligospermie (nombre réduit de spermatozoïdes)
  • L’asthénospermie (déficit de la mobilité des spermatozoïdes)
  • La tératospermie (défauts de morphologie des spermatozoïdes)
  • La nécrospermie (pourcentage élevé de spermatozoïdes morts)

Dans de nombreux cas, lorsqu’un de ces problèmes est mis en évidence, une amélioration de la qualité du sperme peut être obtenue par une attention accrue et un changement d’habitudes au quotidien. (Pour prendre RDV avec moi c’est par ici !)

En effet, une mauvaise alimentation, la consommation d’alcool, le tabagisme et le stress peuvent tous entraîner une réduction du taux de testostérone et affecter la mobilité, la forme et la concentration des spermatozoïdes.

La testostérone étant l’hormone sexuelle qui joue un rôle essentiel dans la fertilité masculine, cela participe à rendre la grossesse plus difficile.

Le spermogramme

Après 12 mois de rapports sexuels réguliers non protégés, il est conseillé au couple de procéder à des examens pour évaluer les causes de l’absence de grossesse.

L’examen le plus pertinent pour les hommes est le spermogramme, qui vise à déterminer le nombre et la mobilité des spermatozoïdes, ainsi que le pourcentage de spermatozoïdes anormaux dans l’éjaculat.

En ce qui concerne le nombre, la concentration minimale est de 15 millions/ml dans un éjaculat normal ; un niveau inférieur indique une oligospermie.

En termes de mobilité, 40 % des spermatozoïdes doivent être mobiles pendant les 60 premières minutes et maintenir cet état durant 4 heures après l’éjaculation.

Des valeurs plus faibles peuvent révéler la présence d’une asthénospermie.

Cependant, il faut garder à l’esprit que :

 

  • Un spermogramme ne doit jamais être évalué à lui seul, mais il faudrait faire au moins 2 ou 3 spermogrammes avant de donner un avis.
  • Une collecte incomplète du sperme ou des problèmes dans le transport de l’échantillon peuvent donner des réponses complètement fausses.
  • Le spermogramme doit être réalisé dans des centres spécialisés, généralement des centres PMA disposant de biologistes spécifiquement formés.

Qualité du sperme : l'importance de la prévention

Le spermogramme revêt également une importance essentielle du point de vue de la prévention.

En effet, la détection du problème peut permettre d’intervenir en amont sur les facteurs qui participent à son maintien.

Toutefois, selon des recherches récentes, 90 % des hommes ne prennent pas en compte l’aspect préventif et sont réticents à subir des examens et des tests spécialisés à la suite d’un diagnostic d’infertilité.

Selon une autre étude, l’intervalle moyen entre la détection d’un problème et la première visite chez un spécialiste est de 13 mois.

Le couple attend encore environ dix mois avant de décider d’entamer un traitement.

Une fois que la présence de problèmes de sperme a été établie, des mesures importantes peuvent être prises pour améliorer la qualité du sperme.

J’en ai sélectionné 10, que je vais vous détailler.

1. Améliorer son spermogramme : l’arrêt du tabac

Le premier conseil pour améliorer son spermogramme est sans doute l’arrêt du tabac.

Le tabagisme peut entraîner une altération du processus de production, de la concentration, de la mobilité et de la morphologie des spermatozoïdes.

En outre, le stress oxydatif causé par le cadmium et la nicotine présents dans les cigarettes peut entraîner une fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes.

Selon un avis du ministère de la Santé, le tabac est également l’un des principaux facteurs de dysfonctionnement sexuel, notamment chez les moins de 40 ans. 

Par conséquent, l’arrêt du tabac assure des effets bénéfiques à court terme sur la qualité du sperme.

Mais tous les fumeurs savent pertinemment qu’arrêter de fumer n’est pas chose aisée.

À ce sujet, parmi les méthodes que j’utilise en tant que naturopathe spécialiste en fertilité à Strasbourg,  Mulhouse et en téléconsultation, je propose la luxopuncture pour vaincre la dépendance à la nicotine.

Il s’agit d’une technique réflexe, une solution simple, douce, indolore et très efficace pour l’arrêt du tabac.

2. Améliorer un spermogramme : l’importance des anti-oxydants

Un autre conseil essentiel pour améliorer la qualité du sperme est de modifier son alimentation en faveur d’un régime équilibré.

On peut commencer en réduisant, voire en éliminant, le café, les sodas, les sucres raffinés.

Ensuite, parmi les causes de la mauvaise qualité du sperme, peut figurer un manque de minéraux, de vitamines et d’anti-oxydants.

Ces derniers ont pour rôle de contrer les radicaux libres, responsables des dommages à l’ADN des spermatozoïdes et du vieillissement de l’organisme.

Par conséquent, la consommation régulière d’antioxydants, par le biais de l’alimentation ou de compléments, participe à augmenter le nombre de spermatozoïdes.

Focus sur ces nutriments essentiels pour booster la fertilité masculine.

Quoi manger pour augmenter la fertilité masculine ?

Il existe de nombreux types d’antioxydants, mais ceux qui sont spécifiques à la fertilité masculine sont les suivants :

 

  • Zinc (huîtres, crabes, viande rouge, volaille, haricots, œufs, poisson).
  • Vitamine C (agrumes, poivrons, kiwi, fraises, melon, tomates, brocoli, choux de Bruxelles).
  • Sélénium (noix du Brésil, thon, morue, bœuf, dinde, poulet, riz brun, orge, noix de cajou, jaune d’œuf).
  • Vitamine E (noix, graines, huiles, légumes à feuilles vertes, céréales complètes, œufs, tomate, épinards, cresson et brocoli).
  • Vitamine D (s’accumule lors de l’exposition au soleil et dans certains aliments tels que les poissons gras, le saumon, le foie de bœuf, le fromage, le jaune d’œuf, les laitages et les champignons).
  • Acide folique (foie de bœuf, légumes à feuilles vertes, fruits, haricots, petits pois, céréales, noix).

À ce sujet, pour approfondir le rôle de l’acide folique dans la fertilité, vous trouverez des informations détaillées dans cet article.

  • Coenzyme Q10 (viande, volaille, poisson, hareng, huiles végétales, noix et graines).
  • Oméga 3 (poisson, fruits de mer, noix, graines, huiles végétales, œufs, yaourts).
  • L-arginine (viande rouge, volaille, noix, graines, haricots, lentilles, laitages).

 

En particulier, la vitamine E, le zinc, le sélénium, la vitamine B12 et la vitamine C peuvent conduire à une amélioration importante du sperme.

Selon une étude récente, un régime riche en ces nutriments peut entraîner une augmentation de 72 % à 95 % de la proportion de spermatozoïdes sains et de qualité.

3. Améliorer un spermogramme en réduisant le stress

Parmi les causes qui peuvent affecter de manière significative la qualité du sperme, figure aussi le stress

Selon les chercheurs de l’American Society for Reproductive Medicine, la persistance d’une situation stressante peut entraîner la libération d’hormones stéroïdes, susceptibles d’affecter à la fois le taux de testostérone et la production de liquide séminal.

Dans ces cas, le spermogramme montre une concentration et une mobilité réduites des spermatozoïdes. 

Par ailleurs, la présence de facteurs de stress et d’agents stressants peut affecter la qualité du sommeil et la régularité du cycle veille-sommeil.

Ces troubles augmentent le taux de cortisol, qui a pour fonction de réguler le taux de testostérone.

En général, dans ces situations, il suffit de trouver des solutions pour mieux gérer son stress pour que la qualité du sperme s’améliore.

4. Fertilité masculine : bien se reposer

Un sommeil suffisant et, surtout, réparateur est essentiel pour rester en bonne santé et améliorer la qualité du sperme.

Dans un cercle vertueux, une bonne nuit de repos vous aide également à mieux gérer le stress et à être en meilleure forme physique.

5. Améliorer la qualité et la quantité des rapports sexuels

Saviez-vous qu’une activité sexuelle régulière favorise la qualité des spermatozoïdes, alors qu’une abstinence trop longue augmente leur nombre, mais diminue leur vitesse ?

Il est ainsi recommandé d’avoir des rapports sexuels tous les trois jours : cela permet d’optimiser le nombre de spermatozoïdes et les chances de grossesse.

6. Faire de l'exercice pour améliorer un spermogramme

Plusieurs études montrent que les hommes qui font régulièrement de l’exercice modéré présentent un taux de testostérone plus élevé et, par conséquent, une meilleure qualité de sperme que les hommes inactifs.

En revanche, pratiquer trop de sport produit l’effet inverse, en réduisant le taux de testostérone. 

De plus, une activité physique régulière et non excessive permet de gérer le stress et de soulager toute tension, car nous constituons un tout holistique, ne l’oublions pas !

Toutefois, attention à certains sports : des recherches ont montré que pratiquer du vélo pendant plusieurs heures augmente la température du scrotum et peut donc affecter la santé du sperme.

Voyons pourquoi.

7. Qualité du sperme : éviter de surchauffer la zone génitale

Les organes masculins sont situés à l’extérieur du corps pour une raison bien précise, à savoir, garder une température plus basse que le reste du corps.

Et ce, car des températures élevées endommagent les spermatozoïdes.

Si nous forçons ces derniers à entrer en contact avec le corps, en portant des sous-vêtements ou des vêtements serrés, cela produira une augmentation de la température, qui n’est pas naturelle pour eux.

Ainsi, il convient d’éviter de longs saunas, de rester assis trop longtemps, de conduire pendant de nombreuses heures ou de dormir sur des matelas chauffants durant la saison hivernale.

Prenez soin aussi d’éloigner les ordinateurs portables ou les téléphones des organes génitaux.

La bonne nouvelle est que ce type de dommage est réversible, donc en modifiant ces comportements à risque, il est possible d’améliorer la qualité de son sperme en 2 ou 3 mois.

8. Augmenter la fertilité masculine en surveillant son poids

Le surpoids chez les hommes détériore la qualité du liquide séminal, en réduisant le nombre de spermatozoïdes et en augmentant la fragmentation de leur ADN.

Des recherches indiquent aussi que la FSH, hormone jouant un rôle essentiel dans le système reproducteur, est plus élevée chez les hommes avec un poids normal que chez les hommes en surpoids.

Une autre étude a confirmé l’hypothèse selon laquelle les hommes souffrant d’obésité avaient des niveaux de testostérone plus faibles.

9. Se détoxifier pour améliorer la qualité du sperme

Se débarrasser des toxines physiques et mentales permet d’améliorer la qualité globale du sperme, ainsi que sa santé physique, émotionnelle, énergétique et psychologique.

10. La maca favorise la mobilité des spermatozoïdes

Le dernier conseil pour améliorer son spermogramme est de consommer de la maca, en poudre ou en comprimés.

Cette racine, provenant du Pérou, apporte d’innombrables bienfaits à la fertilité et améliore le désir sexuel.

Elle est excellente en cas de dysfonctionnement érectile et pour augmenter le nombre de spermatozoïdes, leur mobilité et leur volume.

La maca est également recommandée en période de stress élevé, car elle favorise la clarté mentale et la réponse immunitaire du corps.

Infertilité et naturopathie

Si vous êtes dans un parcours de PMA (procréation médicalement assistée), il est primordial de mettre toutes vos chances de côté pour aboutir à une grossesse.

En tant que naturopathe spécialisée en fertilité naturelle, je suis en mesure d’accompagner le couple dans sa quête de grossesse.

Et ce, à travers une alimentation saine, la gestion du stress et une remise en forme physique, dans une synergie optimale pour la santé du corps et de l’esprit.

La naturopathie vise à revitaliser votre organisme afin de l’amener à son meilleur niveau physiologique.

Dans le cadre de mon accompagnement fertilité & PMA, la luxopuncture s’avère un outil très efficace.

Non seulement elle peut vous aider à arrêter de fumer, comme mentionné plus haut, mais aussi à réduire le stress et à perdre du poids, d’autres facteurs indispensables pour améliorer la qualité de son sperme.

Comment améliorer son spermogramme rapidement ?