fbpx

Quelles sont donc ces différentes phases du cycle féminin ? 

L’organisme de la femme fonctionne de façon cyclique à partir de l’adolescence jusqu’à la ménopause. Ce fonctionnement se manifeste par une variation hormonale qui se produit chaque mois. Le cycle féminin débute le premier jour des règles et prend fin la veille du début des règles suivantes. Il s’agit de l’ensemble des phénomènes physiologiques qui prépare l’organisme de la femme à une éventuelle conception.

Il se déroule suivant plusieurs phases qui s’étendent normalement sur une période de 28 jours. Mais cette durée peut être plus courte ou plus longue en cas de cycles irréguliers.

Quelles sont donc ces différentes phases du cycle féminin ? 

Plan de l'article :

Quelles sont donc ces différentes phases du cycle féminin ? 

La phase menstruelle

La phase menstruelle est celle au cours de laquelle on assiste à des écoulements sanguins souvent appelés les règles. Le sang expulsé hors du vagin de la femme lors des règles vient de l’endomètre. L’endomètre est la paroi interne de l’utérus qui abrite un ovule fécondé et protège l’embryon pendant toute la période de son développement.

Mais en cas d’absence de grossesse, on assiste à la dégradation de l’endomètre qui provoque les saignements observés au cours des règles. Ce sang parcourt le col de l’utérus pour être ensuite expulsé par l’orifice vaginal. Ces écoulements sanguins s’observent souvent pendant 3 à 7 jours. La quantité de sang éjectée pendant la période des règles varie à peu près entre 15 et 70 ml. 

Le cas des règles douloureuses

Parfois, certaines femmes souffrent des règles douloureuses pendant leur période de menstruation.

Ces douleurs sont assimilables à des crampes et se manifestent pendant les 2 premiers jours des règles.  La principale cause des règles douloureuses est la contraction de l’utérus à l’origine de la dégradation de la muqueuse utérine. Mais ces douleurs peuvent avoir d’autres causes.

En effet, elles peuvent être provoquées par le logement de la muqueuse utérine dans des organes qui ne sont pas destinés à l’accueillir. Il s’agit des organes comme les trompes de Fallope, les ovaires, le vagin, la vessie, la cavité abdominale, etc. Cette anomalie est appelée endométriose. Hormis l’endométriose, une infection génitale chronique, les troubles ovariens, les polypes de l’utérus sont autant d’anomalies qui peuvent provoquer des douleurs au cours de la menstruation.

Pour les femmes qui souffrent des règles douloureuses, il est conseillé de s’adresser à un gynécologue pour une consultation afin de régulariser cette anomalie. Les écoulements de sang qu’on constate lors des menstrues s’étendent sur 3 à 7 jours.

Quelles sont les différentes phases du cycle féminin ?

La phase folliculaire

La phase folliculaire est l’étape du cycle ovarien au cours de laquelle se déroule la folliculogenèse. Elle commence au début des règles et couvre toute la période qui précède l’ovulation. C’est au cours de cette phase que les ovaires se préparent à libérer un ovule. Au cours de cette phase, l’ovaire libère les hormones appelées œstrogènes responsables de l’épaississement de l’endomètre pour l’apprêter à accueillir un éventuel embryon. Dans le même temps, les follicules ovariens sont produits dans les ovaires sous l’action de l’hormone folliculo-stimulante qui les stimule. 

Cette stimulation provoque le grossissement des follicules. Au cours de cette phase, les œstrogènes produits permettent la sécrétion de la glaire cervicale qui sera évacuée par le vagin.

La phase ovulatoire

La phase ovulatoire est l’étape au cours de laquelle les variations hormonales stimulent les ovaires à libérer un ovule qui pourra être fécondé par un spermatozoïde. L’ovulation se déroule théoriquement 12 à 16 jours après le début des règles. Mais ce n’est pas toujours le cas. Pendant l’ovulation, la quantité d’œstrogènes produite au cours de la phase déclenche la production de l’hormone lutéinisante appelée LH. L’action de la LH engendre la rupture du follicule qui aboutit à la libération de l’ovule mature.

Suite à cela, l’ovule libéré loge dans l’utérus en passant par la trompe de Fallope située à proximité des ovaires. Ce processus peut prendre plusieurs jours, soit 3 à 4 jours pendant lesquels l’endomètre continue de s’épaissir. Ainsi l’ovule libéré loge dans l’utérus pendant 24 heures en attendant d’être fécondé. En absence de fécondation, l’ovule est détruit. Il faut noter que chez les femmes qui ont un cycle régulier de 28 jours, l’ovulation se déroule le 14e jour, mais encore une fois ce n’est pas une science exact.

Ainsi, l’ovulation a toujours lieu 14 jours avant le début des prochaines règles. Ce serait donc avantageux pour vous de connaitre votre date d’ovulation. Il vous sera ainsi plus facile de savoir à quel moment exactement vous pourrez tomber enceinte. Juste pour rappel, sachez que votre période de fertilité s’étend sur les 5 jours avant votre ovulation et 1 journée après votre ovulation. 

Si vous ne maitrisez pas toujours votre période de fertilité, certains signes peuvent vous aider. Vous remarquerez donc pendant votre période de fertilité le grossissement de vos seins qui durcissent, des sécrétions vaginales plus abondantes ou une légère douleur au bas ventre d’un des deux côtés pendant le détachement de l’ovule.

La phase lutéale

La phase lutéale est celle au cours de laquelle on assiste à la baisse du taux d’hormones lutéinisante et d’hormones folliculo-stimulantes. Elle se manifeste aussi par une augmentation du taux d’œstrogènes. Après la libération de l’ovule non fécondé, le follicule le comportant se rompt. Mais pendant la phase lutéale, ce follicule rompu se referme et on assiste à la formation du corps jaune. Ce corps jaune sécrète par la suite la progestérone dont l’action combinée à celle de l’œstrogène produit à fort taux provoque l’épaississement de la muqueuse utérine pour l’apprêter à la fécondation.

Quand l’ovule n’est pas fécondé, le corps jaune se désagrège et ne produit plus de progestérone. Dans ce cas, le taux d’œstrogène diminue et la muqueuse utérine se dégrade et est éliminée sous forme de saignement menstruel. Là commence un nouveau cycle. Mais dans le cas où l’ovule est fécondé par un spermatozoïde, la sécrétion du corps jaune continue et se déroule tout au long de la grossesse. Ce corps jaune participe au maintien de la grossesse.

Il est quand même important de noter que le cycle de la femme n’est pas toujours fixe. Il peut être influencé par plusieurs facteurs, comme la fatigue, l’alimentation, la maladie, l’anxiété, les voyages.

En définitive, si vous êtes une femme, il est important de maitriser votre corps et de connaitre parfaitement le fonctionnement de votre cycle. Ceci est valable que vous ayez un cycle régulier ou non. Ainsi, vous connaitrez votre période de fertilité ou votre période d’ovulation. Dans le cas où vous constaterez des retards dans vos règles ou des changements sur votre corps dont vous serez préoccupée, vous pourrez vous faire aider par un gynécologue.